AU FIL DE NOS FRAGILITÉS

DU DIMANCHE 24 AU VENDREDI 29 AVRIL 2016

2ème année du projet de création participative Danse&Cinéma « Au Fil de Nos Fragilités »

Résidence de création avec le groupe d’habitants ordinaires et en situation de handicap, la Compagnie Danses en l’R et la réalisatrice Raphaëlle Bruyas

Un groupe d’habitants mobilisés depuis 2015 sont investis dans l’aboutissement du processus de création tant en danse que sur le plan cinématographique.

La résidence de création de 6 jours se déroulera du 24 au 29 avril 2016. Elle aboutira le Samedi 30 avril 2016 dans l’espace urbain Place du Peuple et Place Chavanelle jusqu’à à la Salle Jeanne d’Arc de Saint-Etienne, à un temps fort public qui constituera la clôture du 6ème Festival DesArts//DesCinés en partenariat avec Egalité Citoyenneté Handicap, Les Moyens du Bord et AIMCP Loire. Cette journée sera articulée autour :

  • d’une déambulation chorégraphique du groupe de participants en lien avec les artistes,
  • d’une projection du documentaire tourné sur 2 ans par la réalisatrice Raphaëlle Bruyas autour du projet et du court-métrage/vidéodanse dansé tiré de mêmes images,
  • d’une représentation du duo « Fragment d’un corps incertain » par la Compagnie Danses en l’R mettant en scène le danseur et chorégraphe Eric Languet et le danseur en fauteuil Wilson Payet,
  • une rencontre autour d’un buffet convivial pour un échange entre habitants participants, artistes, encadrants professionnels des structures partenaires et tous publics.

Exposition/installation & Forum de Rue le 30 avril 2016

DesArts//DesCinés prépare également avec Egalité Citoyenneté Handicap et Les Moyens du Bord une exposition autour des paroles d’habitants recueillies autour du thème de la Fragilité lors du Forum de Rue organisé le 30 mai 2015 en préambule de la présentation publique de la performance « Au Fil de Nos Fragilités ». 72 personnes ont pu entendues autour de la question « Pour vous, c’est quoi être fragile ? ». Ces témoignages ont été retranscrits et feront l’objet d’une transposition plastique dans le cadre d’ateliers menés aux Moyens du Bord avec l’artiste stéphanoise Annick Picchio, inspirée également des photos réalisées à partir des travaux des photographes associés au Festival DesArts//DesCinés : Anthony Faye, Rä2, Seghir Zouaoui, Bernard Toselli et Jacques Prud’homme.


e-languet
Eric Languet, chorégraphe et directeur de la Cie Danses en l’R

Danseur, chorégraphe, fondateur de la Compagnie Danses en l’R et du centre chorégraphique le Hangar (Saint-Gilles, La Réunion), Éric Languet compte aujourd’hui une quarantaine de pièces à son actif. Un parcours atypique le conduit de danseur de l’Opéra de Paris au Ballet Royal de Nouvelle-Zélande où il sera danseur étoile, puis chorégraphe. Il quitte la Nouvelle-Zélande pour enseigner à l’Université d’Adélaïde. Sa rencontre avec le DV8 Physical Theatre influence fortement son approche artistique, qui désormais va suivre le chemin de la danse contemporaine avec une volonté de partage, d’échanges entre professionnels et amateurs, et l’audace d’intégrer valides et handicapés, jeunes et moins jeunes, comme la création d’un monde nouveau. À la recherche d’excellence, il fuit les conventions et l’élitisme et c’est avec une grande modestie qu’il met en lumière le ballet des corps. Il crée la Compagnie Danses en l’R en 1998 à l’île de la Réunion. Nourrie par une véritable fascination pour l’homme et ses difficultés à se déterminer au quotidien, la compagnie propose à partir de cheminements collectifs, un travail de mise en espace de tableaux animés par une poétique du réel. Mouvements, mots et images sont convoqués sur le plateau, sans hiérarchie, engagements physiques à la clé. N’hésitant pas à placer le spectateur au cœur de ses dispositifs scéniques, la compagnie fait sienne la question politique du spectacle et tend à redonner son sens au geste.

r-bruyas

Raphaëlle Bruyas, réalisatrice stéphanoise engagée

Suite à un DESS d’écritures et réalisations professionnelles en images fixes et animées, Raphaëlle travaille comme assistante réalisateur durant une douzaine d’année sur des longs-métrages de fiction. Ces années lui permettent d’acquérir une solide expérience de plateau et une connaissance sans faille de toute la chaîne de réalisation d’un film.  Le lien étroit qu’elle a su construire avec chaque réalisateur lui a offert pendant des années une place privilégiée d’observation de leur travail artistique sans cesse en cours d’élaboration. Ce parcours professionnel lui donne aussi la chance de rencontrer des techniciens du cinéma, et de construire avec certains d’entre eux de véritables affinités artistiques, autour d’une sensibilité commune.

Ce contexte a formé au fil des ans et des expériences, un terreau riche, capable aujourd’hui d’accueillir et de donner force à ses propres projets. Raphaëlle tourne en 2009 en auto-coproduction un documentaire de création. Ce film est montré dans différents festivals et  galeries d’art, grâce au soutien des Ateliers d’Art de France.  La diffusion de ce film et son accueil par les professionnels et le public l’encouragent à poursuivre son travail d’auteure. En 2011, Raphaëlle développe autour du thème du désir, un scénario de fiction intitulé Le Lit, avec le soutien de La Luna production. Sorti en 2014, ce premier court-métrage fait un carton et continue sa jolie route au sein des festivals les plus prestigieux en France et à l’étranger.

Raphaëlle choisit de s’investir sur 2015 et 2016 au sein du projet participatif “Au Fil de Nos Fragilités” développé à l’initiatibe se Stéla – DesArts//DesCinés en collaboration avec Eric Languet et la Compagnie Danses en l’R. Parallèlement, elle travaille sur deux projets personnels : son premier long métrage et une série de fiction pour la television… Un artiste à suivre !

Les commentaires sont fermés