LE CORPS DE LA VILLE

DU LUNDI 18 au SAMEDI 23 AVRIL 2016

BandeauProjetsParticipatifs16
Le concept de ce projet artistique participatif est simple : une ville, un danseur, un groupe d’habitants, un film.
Chaque nouvel épisode, diffusé sur Internet tous les 1er du mois, est pensé comme une parenthèse poétique offerte à chacun, à commencer par les usagers du lieu. Les films courts mis bout à bout constitueront une collection, véritable voyage à travers la ville, Lyon dans un premier temps, puis à travers la France et l’Europe. Il s’agit ici de mettre en valeur le patrimoine architectural en lien avec l’histoire sociale et humaine d’un territoire.

Ce projet met en avant d’abord la rencontre entre un danseur « unique », libre de s’approprier un lieu qui a lui aussi sa personnalité et son histoire, et un cinéaste, porteur d’une qualité de présence dans un lieu donné, à un moment donné. C’est cette rencontre entre un lieu, un danseur et l’œil du cinéaste qui va devenir pérenne par le biais du film.

À l’occasion de chaque résidence de création, les habitants et usagers de la ville sont associés au projet. Un groupe de danseurs amateurs est constitué en vue d’un atelier mené par l’équipe artistique en collaboration avec le lieu de résidence et ses partenaires, pour réaliser un second film, autre volet du « Corps de la Ville » sur un territoire donné.
Le Festival DesArts//DesCinés a choisi de porter avec Les Héroïnes : une vidéodanse réalisée en collaboration avec la chorégraphe Adeline Lefièvre avec laquelle Stéla collabore depuis sa création sur le territoire.  2 choix déterminants ont été pris conjointement par tous :

  • travailler sur le thème du rail – véritable colonne vertébrale de la ville, symbole de mouvement et de lien entre les habitants –, également thématique de la 2ème Compétition Internationale Vidéodanse du Festival DesArts//DesCinés,
  • travailler avec un groupe de jeunes inclusif entre 13 et 20 ans, mêlant jeunes ordinaires et jeunes « extraordinaires », en situation de fragilité ou de handicap.

Des repérages menés en mars avec le groupe de jeunes participants permettront de construire la résidence de création danse et vidéo en deux temps :

  • 3 jours d’ateliers chorégraphiques répartis entre travail en studio au sein des Ateliers Jeanne Laurent prêtés par la Ville de Saint-Etienne, et en extérieur sur le(s) lieu(x) de tournage identifiés par les jeunes et l’équipe professionnelle encadrante,
  • 2 jours de tournage avec préparation en studio le matin puis tournage en extérieur sur le(s) lieu(x) choisis.

Les jeunes seront autant impliqués dans le processus de création chorégraphique que dans le processus de création cinématographique en amont du tournage.

Les commentaires sont fermés