Dernière Projection/rencontre de la saison

TANGO // PASSION
PROJECTION//DISCUSSION AUTOUR DU TANGO
Mardi 4 avril – 19h // CINÉMATHÈQUE

avec interprétation Français / Langue des Signes Française

GRATUIT

« La Leçon de Tango » est une perle rare, le point de départ d’une belle rencontre. Prjeté à Saint-Etienne dans le cadre des « Matins du Cinéma et de la Danse » organisés à l’époque à l’initiative d’Evelyne Guichard (aujourd’hui présidente de Stéla) et Alain Cramier, fondateur du Méliès, il est le déclencheur d’une amitié et d’un dialogue profond qui ont fait germer la dynamique DesArts//DesCinés.

C’est donc avec émotion que près de 20 ans plus tard, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir ce chef d’oeuvre méconnu du cinéma et de la danse. Au-delà de la fascination partagée par deux êtres que tout oppose, il met en oeuvre la mécanique inexorable de la passion au coeur du tango. Plus qu’une danse, le tango est une attitude, un art de vivre et de voir le monde. Sa puissance va faire se croiser ces deux personnages dans un tourbillon de sentiments et de rêves inassouvis, au-delà de leurs différences de culture, d’âge, de milieu.

« La Leçon de Tango » // « The Tango Lesson » (VOSTF) fiction de Sally Potter (1998 – 102 min)

Une réalisatrice anglo-saxonne qui écrit un sénario sur le tango pour Hollywood, insatisfaite de son travail, décide de prendre des leçons avec un danseur argentin qui vit à Paris. Ils tombent amoureux et concluent un marché : s’il fait d’elle une danseuse de tango, elle fera de lui une star du cinéma. Il accomplit sa part du marché. Mais leur tentative de faire un film ensemble à Buenos Aires met à jour toutes les complexités de leur histoire.
« (…) Danse et cinéma se servent l’un de l’autre, dans un processus d’échange (…). Cet échange se mélange avec la vampirisation de l’autre, celui-ci accusant son mentor de se servir de lui. Ainsi peut-on dessiner la relation entre danse et cinéma ; parfois amoureux, ils fondent l’un dans l’autre, ne formant plus qu’un, parfois conflictuels lorsque l’un prend le pas sur l’autre. Sally Potter recherche l’équilibre entre danse et cinéma, à la fois trop identiques et trop différents. Lorsque Pablo reproche à Sally d’entraver sa liberté de mouvement lorsqu’ils dansent ensemble et que Sally lui fait remarquer qu’elle est aussi une meneuse, nous sentons toute la tension qui peut unir la danse et le cinéma : comment deux arts créateurs peuvent-ils trouver leur équilibre ?… »
Cécile Giraud / objectif-cinema.com

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *